Je recopie ici ce que j'ai écris chez Klodd:

 

je continue à m'occuper de malades âgées, et j'ai en cette occasion refais connaissance avec de très anciennes connaissances, après avoir déchanté, je me suis remise à chanter.
Bref, j'apprécie certaine compagnie.
Et puis je retombe ainsi en extrême jeunesse (souvenirs, souvenirs), et je me sens un peu comprise voire entourée, souhaitée.
Cela fait du bien, beaucoup.

Cacherai-je que je connais un véritable bonheur?

Je cache mal mes joies!
donc j'avoue.

Ceci dit, ma grande sagesse me dit que je dois encore régler beaucoup de problèmes matériels et d'attachements affectifs surinvestis pour atteindre l'état de liberté nécessaire à de nouveaux départs ou commencements.

Je m'y applique activement.

Je boucle mon , mes deuils, je fais la "transparence" en moi.

Tout ne sera pas rose, mais les difficultés n'ont-elles pas le don de m'aiguillonner?

L'avenir est un livre ouvert, point encore écrit...


Courage nous tous!

 

Tag KHa Kroire