Terrasse

il y a des choses, des faits, des actes dont je préfère ne pas me souvenir!

je me souviens d'une terrasse plantée au bord du monde, fleurie de glycines et d'arbre de Judée, d'un jardin magnifique où dansaient les carpes coï dans le bassin de pierre bordé de buis, non loin des magnolias, des ifs, des prunus, des néfliers, des tamaris et des figuiers

je me souviens d'un Eden toujours présent en mon coeur d'enfant sauvage

je me souviens des caresses du soleil, des  vagues tièdes léchant mes orteils, de la volupté de tous mes bonheurs de femme, de la tendresse infinie partagée, de l'amour qui me porte sans cesse

loin, loin de toute violence, ou souffrance

Couchant d'or