toute nourrissonne:

mon premier grand amour fut je pense, mon père, lorsque je m'ennivrais de sa tendresse maladroite pour le petit paquet gigotant et braillard que j'étais dans ses grands bras
le second: le téton de ma mère qui me procura longtemps nourriture et plaisir bucal
ensuite mon pays, ma terre, l'Algérie

mon premier amour d'enfance fut l'un de mes nombreux et beaux cousins, mon premier ami d'adolescence était un guitariste poète,  l'un de mes grands amours m'apprit ma vocation d'artiste

ma première amie de coeur fut une sorte de lutin jumeau avec qui je partageais tas de blagues et exploits

mon mari: DJM, est mon GRAND AMOUR

il y a mille façons d'aimer
j'aime beaucoup de personnes, certaines sont plus particulièrement chères à mon coeur actuellement

sans que celà nullement soit chaine ni pour moi, ni pour aucune

Amour est un mot tellement beau et vaste, c'est don de soi gratuit
qui supporte tout, espère tout
qui relie à l'infini et à l'absolu
à tout ce qui est le plus noble, le plus capable de création
le plus grand moteur débordant de l'univers
qui m'invite à la responsabilité
au respect des libertés

l'amitié est un bonheur, une douceur, une difficulté toujours dépassée
une main sans cesse tendue
une absence de jugements, une acceptation totale de la différence

le mot AMI est un mot qui panse mes blessures par ce qu'il signifie, par les espoirs et les dépassements dont il est porteur ou vecteur

je suis derrière l'écran, et je pense, et je rêve et j'aime

(ah oui, j'ai oublié: je crie, je hurle, je tempête et vocifère! et c'est certainement pas terminé!)

 

(PS: les majuscules dans mes textes traduisent des superlatifs, aucune confusion avec des pratiques amoureuses ou je ne saurais quoi d'autres)

fleurdatlas vendredi 05 octobre 2007 à 14h19

 

2 ème diffusion de ce texte