Premièrement celle à l'humour, je préfère humour à auto-dérision

pourquoi me dénigrerais-je?

est-ce que dénigrement = humour?

QUE NENI!

 

 

Donc je me prends avec humour:

vous connaissiez la jeune fille au pair

qui est logée-nourrie chez ses patrons en échange de services domestiques et/ou de garde d'enfants au foyer?

 

eh bien, moi, je personnifie le concept de la (vieille) gouvernante impair

c'est-à-dire:

je m'occupe chez moi de ma descendance, financièrement je leur offre le coucher, le goûter et le souper, et ponctuellement les activités (extérieures) culturelles ou sportives nécessaires à leur détente, leur santé et à une bonne insertion dans la société

 

Loin d'être prise en charge par autrui pour leur offrir une prestation, je prends en charge autrui chez moi, sans compensation aucune que la satisfaction de partager gratuitement mon amour et mes compétences.

Quitte à ne recevoir que peu ou pas en retour (venant des personnes) car telle est la vie et que je pratique la vie depuis fort longtemps pour bien le savoir! Mais à donner sans (presque) compter, il y a toujours un cadeau caché dans le paquet; ne peut le découvrir que celui ou celle qui donne et se donne...

 

Pour affronter un job bénévole pareil:

plusieurs conditions essentielles hormis bien entendu patience, endurance, détermination
et compétences relationnelles, spirituelles, pédagogiques, psychologiques, médicales, diététiques 

1) la santé, c'est évident! 

conjuguée à un niveau sportif acceptable 

2) un logement adapté

3) l'ingéniosité qui va compenser au mieux le fait de n'être pas richissime

4) un goût prononcé pour les défis

5) une grande souplesse d'esprit et un penchant à la remise en question

6) la passion de partager ses connaissances et ses découvertes (ne parlons pas d'expériences, ça fait fuir!)

 

 

Fortement apprécié:

- un bon niveau culinaire