Qui c'est qui a encore passé une nuit blanche? C'est bibi à l'Institut.

Remarquez que ce n'est pas pour rien, DJM étant toujours aussi incapable de comprendre qu'il souffre donc qu'il doit appeler pour avoir des antalgiques, je suis heureuse de pouvoir l'aider à verbaliser donc à demander, donc à obtenir, donc à être calmé, donc à dormir enfin.

 

On lui a promis qu'il ne souffrirait pas, mais la condition est qu'il réclame. En effet je comprends qu'il est difficile d'abreuver et d'abrutir un patient de médicaments alors qu'il ne souffre pas.

En fait quand on souffre la douleur abrutit tellement qu'on ne sait plus réclamer pour qu'on vienne la faire passer.

 

Le foie ne fabrique plus de globules, le coeur pulse pour rien. C'est grave docteur? Oui!