Il été 2 foie (la 2ème C la bone?) Vous zémé le suréalizm? ou les plaques à côté des gens? JAV di, hélasse que je reviendré!

Si les reurs nété pa umN on noré pa dgome o bou du créyon!

daily link 29 Septembre 2007 ou fin d'UNEPASSANTE sur ublog.net

UNE PETITE PARTIE DU FICHIER EXPORT,
QUELQUES TEXTES SIGNIFICATIFS

volontairement dépouillés de leurs illustrations
avec quelques coms lorsque nécessaire
Période avril 2005 à septembre 2005

les textes période février-avril 2005 et quelques-uns période mai-juin 2005 sont actuellement dans un autre disque dur et seront blogués plus tard
En fait ce blog a été remanié de nombreuses fois et je compte profiter de ce déménagement de plateforme pour tenter de lui redonner sa forme première et un continuum dans les notes et coms, si j'y réussis, ça me fera plaisir, c'est déjà ça, et l'on pourra ainsi remonter "archéologiquement " le temps, intéressant pour ui affectionne l'archéologie industrielle de pouvoir définir les traces primitives d'un blog, je me l'étais promis, pour répondre à la demande de quelqu'un qui m'est cher(e).

°°°000°°°

DEVISES DU BLOG:

1) Nul besoin d'esperer pour entreprendre ni de réussir pour perséverer !!!! (Février à avril 05)
2) "AUTRE" La vengeance du chrétien? Le pardon (Mai à juin 05)
3) Il été 2 foie (la 2ème C la bone?) Vous zémé le suréalizm? ou les plaques à côté des gens? JAV di, hélasse que je reviendré!
Si les reurs nété pa umN on noré pa dgome o bou du créyon! (septembre 05 à septembre 07)
°°°000°°°



 AUTHOR: T Sbh DATE: 04/06/2005 14:14:00
mutation
Voici une "structure inachevée"
ou leurre, l'Eure et Loir,
l'heure est chère ou grave!
très cher...

Je vous embrasse tous!
ceux qui tiennent tant soit peu à moi peuvent toujours m'écrire...
Que la paix soit sur vous,
comme elle est en mon coeur...

Que les sourires que je garde
soient aussi les vôtres...
J'ai pris part à vos ennuis,
prenez part à mon chagrin!

le silence des "Agnelles" en ce magnifique matin d'avril 2005 6ème du nom
je vous aimais de tout mon coeur d'enfant et de femme
sentez-vous le parfum de loukums à la rose? ou autre parfum au choix...(jasmin peut-être?)
affectueusement, bien à vous

La Passante
°°°000°°°

Traversée imminente de miroir ...
Qui que soit tu-vous-ils,
soyez remerciés et bénis,
"Il est permis de croire,
il est doux d'espérer..."
Adio!
Là où je vais et pour ce que j'ai à faire présentement, une femme se bat seule!(mais avec l'acquis de ceux qui l'ont aidée)
A mon retour, je vous dirai...
La Passante

°°°000°°°

   NUL D'ENTRE 
Je suis allée dans bien des lieux de mon enfance et de mon adolescence, et retrouvé pleins de souvenirs si profondément enfouis!
J'ai vu beaucoup d'amis pleurant sur leurs amours partis, presque partis ou qu'ils savaient pas s'ils sont partis ou s'ils vont partir! ou s'il faut mieux plus y penser ou y penser encore ou...
Ils pleuraient sur eux, sur leur tit ego froissé, vide, désanchanté, désabusé, sur leur peine et leur chagrin perso!
Aïe, Dieu de ma VIE!
Finirez-vous vos cohortes de blues!
Je m'éclate dans mes montagnes! mais pas une seule minute, je n'ai oublié ceux que j'ai laissés, et si je romps le silence, malgré les gros yeux de ceux qui veillent ici amoureusement sur ma santé, et sur mon âme!... Amis, quelqu'un a-t-il pensé au chagrin qui peut être  le mien?
Je me divertis, je me cultive, je photographie, je dessine, j'écris, je me fais dorloter, je me ressource, je me remémore, mais je pense aussi à vous. TOUS! aux chagrins ou soucis qui sont les vôtres. Si vous en avez...
Bon là, j'ai épuisé mon temps de net, et la patience de ceux qui m'entourent!
Bien à vous tous...
Ikus arte!
La passante
°°°000°°°


Ceci est un nouveau jeu:
Jeu sans aucune règle, sans aucun but ou luttes.
Gratuit, free, sans obligation d'achat ou de consommation,
sans aucun lien, ni avec le passé, ni avec le futur.
seulement avec le présent qui dure... indéfiniment!

Aucun lien
ni avec les sens contraires ou les contresens,
ou les contradictions,
ni avec l'empire, ni des sens, ni du mileu!

ni avec les dires, les ouies-dires, les non dires,
les mals entendus, mal-entendants,
ou les superflus et faits à Thouars.

Ni les quiproco provoqués ou provoquants,
ni les jugements hâtifs, ni les préjugés,
Ni les médires, ni les médisants,
ni les moqueurs ou l'aime au coeur,
ni les soi-ponts, ni les Lewiss-ponts,
ni les Pont-à-mousson en attentes de pluies diluviennes pour régénérer les cloaques... les ponds, et les lapins pondant comme dirait ce vieux Carrol's bien connu: "cloches joyeuses..."
ni les miroirs aux alouettes, ni les dessines-moi un mouton, ni les princes aux princesses, ni d'ailleurs les torero ou les Carmen,
ni les soeurs-frères ou les frères-soeurs,
ni les colliers, ni lesperles,  ni les chapelles, ni les cierges, ni les mains tendues,
ni les boucles  dénouées ou les noeuds bouclés ,
ni les jumaux-jumelles,
ni les petits pois (sont) roses ou bruns,
ni les les cheveux blonds, auburns ou chataîgnes,
ni quoi que ce soit d'imaginé, vrai ou pensable!
faux ou délirant...

masqué ou à découvert,
montré ou caché,
probant ou improbable...
ni les péchers ou cerisiers ou rosiers
ou jasmins ou abricotiers en fleurs
ou loukums en parfums...
Ce nouveau jeu n'a pas de nom,
il ne sert à rien,
il risque de ne divertir personne
que les infiltrés,
avec ou sans filtres,
dans les compartiments non-fumeurs,
ou dans les cabines serre-freins,
que les rêveurs en mal de réveil,
les espérants en vraies valeurs,
les désesperados amicaux,
les assoiffés de douceur et de beauté.

Quant aux éclaireurs éclairés ou illuminés ou éliminés,
aux marivaudeurs mal défrayés plutôt qu'effrayants,
maniant fausses rumeurs,
plus vraies que  mensonges erronnés,
ou vérités incertaines.

Ceux qui cherchent à rigoler un bon coup
avec ou sang arrière-arrière pensée au soixantième degré,
bien evidemment, cela va Sand dear!
Ceux que les mots de choeur ou les maux de qu'heurt
heurtent ou écoeurent
Ceux qui butinent et rapinent par oisiveté ou ennui,
ceux qui donjuanisment par profession, ou vocation,
ou confessionnellement,
ceux qui parient sur la faiblesse ou la résistance d'autrui...
et sur leurs propres forces et faiblesses par la même occase!
Ceux qui bloguent comme des malades
quitte à finir en hosto,
en délires ou en crises de fou-rire ininterrompues
ceux qui ne s'émeuvent ou ne se motivent
que lorsque certains oiseaux migrateurs
(comme les C.anards sauvages for exemple)
sont dans leur ligne de mire,
doit-on les inviter à persévérer?
ils pourront faire les pieds au mur,
se contorsionner toutes variations kamasutresques confondues,
kundaliner en lévitations paraboliquement correctes,
prendre l'habit de l'ange de lumière
(qui entre parenthèse s'appelle Lucifer...)
ou l'habit d'un moine-bonze célèbre dénommé Tartuffe
chez le "bienheureux" Molière,
et décliner toutes les propositions syncrétiques, ésotériques,
poétiques, politiques, erratiques, nostalgiques, médiatiques,
initiatiques connues ou à l'inspir du moment...

le pannel des connaissances occidentalisées actuellement recensées
ne leur permet que de très peu comprendre en profondeur
une civilisation et des maux qui leur sont inconnus...

Si c'est trop intello, là, vous le dites, hein?
Pour faire plus vite:
ceux que la géométrie variable attirent,
ceux que les équations à trois inconnues fascinent,
enfin bref, tous les aventuriers de la collection
et de la performance,
sont ici en passagers "clandestins"!
qu'on se le dise! et en bref surcis
le Capitaine est brave, mais pas poire!

A bon entendeur chalut!
A  bon en tendeur Salut!
L'Artiste en ce pluvieux jour d'Avril
"les paroles d'AUTRES" 16 Avril05

Tu m'en veux pas, la Passante d'avoir piqué mon quart d'heure de d'elles ire hum....très mince? (version soft, pas LOFT!) tu vas pas nous la déchirer celle-là aussi? lorsque tu reviendras sur le net...
Réponse: non j'ten veu pa, mêm si j'compren pa toujour té Dlyres...
Tavé envi de rigolé ?
Et tu vois j'la lS ta note! ou pluto jla remé, alor Contente?
T complètement givrée par moment, toi!
Signé: Moi
°°°000°°°

18 Avril 05, lune passée premier quartier...
Bien chers amis
J'avais promis de revenir le 18 avril, lune passée premier quartier,
et de dire...
je n'aime pas plus déshonnorer mes promesses,
que d'être déshonnorée,
Alors voilà, bien que pas rentrée chez moi, je poste:
pour moi, la traversée du miroir, c'est:
le retour à une vie plus normale, plus réelle, plus terre à terre.
une prise de conscience et acceptation de mon état:
-Oui je suis malade et handicapée
-Oui je n'ai pas eu une vie facile
-Oui, je n'ai pas que des amis
-oui, mon avenir n'est pas pavé de roses
et des points positifs pour avancer:
-oui j'ai de la volonté
-oui j'ai un bon entourage familial
-oui j'ai envie de me réouvrir à la vie
à tout ce qu'elle peut m'apporter
à tout ce qu'à ma façon je peux lui donner
et donner aux autres, simplement.
-oui j'ai envie de tenir à nouveau ma maison,
avec tous les défis que cela représente
-oui je reste une semaine de plus en rééducation motrice,
pour pouvoir me tenir mieux et plus souvent debout
des projets et rêves à réaliser:
-oui j'ai des plans un peu fous pour les mois à venir,
au sujet de mes progrès,
si je me plante, j'aurai au moins essayé!
il est encore permis de rêver!
Ceux qui ont réussi leurs rêves
les avaient rêvés avant de les mettre en oeuvre
Et le, les blogs:
-oui j'ai un tout petit peu mûri
et grandi depuis un mois et demi
mais je ne me prends pas pour superwomen,
j'ai beaucoup à apprendre
-oui, ici sur le blog, j'ai cottoyé le meilleur
comme le moins bon
-oui, j'ai piqué mes ptites crises d'humeur
et d'indignation, à ma façon,
c'est lié à ma civilisation et mes moeurs...
On peut pas être compris par tous,
plaire à tous!
-oui j'ai rendu visite à beaucoup, en suivant les liens
et j'ai lu les posts et les coms,
-non j'ai pas tout le temps laissé de coms,
aux intelligents de trouver le pourquoi!
-non je n'ai pas toujours suivi
tous les liens qu'on me proposait
aux intelligents de trouver le pourquoi encore!
Et maintenant? là tout de suite:
-continuer la rééducation
-rentrer chez moi
-mettre ma maison et mes affaires en ordre
C'est sûr, ça va me prendre plus que le net et le blog...
le combat a été rude, mais je suis décidée:
la priorité sera à ma vie réelle et non à ma vie écrite!
ça ne veut pas dire que je déserte totalement.
Je veux pouvoir aussi redonner libre cours
à l'artiste que je suis...
et ça demande temps, concentration,
investissements divers.
Ceux que j'aime connaissent mon adresse mail...
P.S. Vous trouverez encore les jours suivants
quelques textes que je veux vous laisser
sur ce blog
et pour les photos de chez nous, nature,
paysages etc...
je suis sûre que beaucoup connaissent
l'adresse!
Alors, à bientôt aussi, ailleurs, autrement,
AUTRE!
Merci à tous,
vous trouverez un merci plus détaillé demain
Bises affectueuses
La Passante
°°°000°°°


AUTHOR: T Sbh TITLE: Dédicace DATE: 04/19/2005 14:41:00
Dédicace aux amis
A tous ceux qui m'ont aidée, n'y en aurait-t-il qu'uns...


Par l'absence absolue en forme de déchirure,
Par d'impossibles amours qui resteront blessure,
Par l'acide et le feu qui embrasent mon corps,
Par le miel et l'amande, par le rubis et l'or,
Et par tous les secrets, qu'en moi je garde encore,
Je vous salue, Amis!

Par le sable et l'asphalte où crie la coque vide,
Par les hiboux les noeuds, tombant d'arbres torrides,
Par le sang, par la Vie, dans les grottes humides,
Par la fleur qui éclot, par le fruit qui mûrit,
Et par les forts sanglots, qui m'ouvrent à la vie,
Je vous salue, Amis!

Par les couloirs très sombres menant aux risques flous,
Par les bagues planquées au coeur des désirs fous,
Et par les lunes claires, et par les arbres doux,
Par la pourpre et l'Azur dansant avec les loups,
Et par le nom caché qu'on murmure à genoux,
Je vous salue, Amis!

Pour toute main tendue, pour toute chance offerte,
Pour tout regard reçu, pour toute porte ouverte,
Pour la caresse des mots, éveilleurs de la FOI,
Et pour toutes les cordes tendues vers l'infini,
Comme pour les chants d'oiseaux s'élevant dans mes nuits,
Je vous salue, Amis!
La Passante reconnaissante
Nul besoin d'esperer pour entreprendre ni de reussir pour perseverer !!!!

°°°000°°°

Dans la salle d'attente
Je griffonne assise sur mon banc, c'est une montagne, la mer, le ciel, imbriqués comme un puzzle.
Le monsieur face à moi, entre soixante et soixante-dix ans, regarde à l'envers mon dessin avec application.
Lorsque son épouse le rejoint, il se lève et viens vers moi: "Je sais ce que cette montagne peut donner à la terre et l'eau, et réciproquement."
Je pose mon crayon, et serre de ma main droite sa dextre, et les yeux dans ses yeux également bleus, en souriant légèrement, lui réponds:
"je vous remercie de m'avoir si bien comprise"
Cette rencontre ensoleille tota ma jornada.
LA PASSANTE

----- COMMENT:  DATE: 09/02/2005 14:56:32 uen bien belle histoire :) 2005-04-19 16:52:50 de ennairam Mais, j'ai peur tout d'un coup en voyant ton blog rassurez -moi, on est bien mardi ??? 2005-04-19 16:53:38 de ennairam Ce sont ces petites rencontres trippantes qui rendent les autres si agreables :) Bonne journee :) 2005-04-20 09:26:47 de antilife -----
°°°000°°°

-------- AUTHOR: T Sbh TITLE: Même DATE: 04/21/2005 14:49:00
Parce que, alors...
Retrouver toute ma sensibilité sensorielle, sensuelle, après 4 ans de dormitions!
Me rendre compte que parce qu'artiste, je serai toujours hypersensible, hypersensuelle, féline, aux aguets, fragile, blessée, en quête d'absolu...
Accepter mon destin, l'aimer même...

----- COMMENT: AUTHOR: EMAIL: URL: IP: 82.125.91.168 DATE: 09/02/2005 14:54:54 OUI 2005-04-19 16:53:57 de ennairam ça donne envie 2005-04-21 08:50:12 de Max envie de vivre, oui! de revivre et d'accomplir enfin sa destinée! pour le reste je crois que ma chère soeur est "pourvue" déjà! Sorry! Barkatu! 2005-04-21 17:39:36 -----
°°°000°°°

-------- AUTHOR: T Sbh TITLE: Perle des perles DATE: 04/22/2005 14:50:00
La perle
Je repense à ce très beau film, la jeune fille à la perle.
Pudeur et feu!
Si beau, si vrai, au ton et aux tons et nuances si justes.
J'ai vécu au moins deux fois dans ma vie des moments semblables à ceux de cette jeune fille, été traitée comme elle et éprouvé ce qu'elle pouvait éprouver en pareil cas.
Lorsque j'ai vu le film, il y a quelques mois, tout s'est magnifiquement et douloureusement réveillé de ces époques lointaines. Et tout a pris un sens nouveau pour moi, je ne souhaite à personne de vivre les tourments et les veilles de Griet, mais je souhaite à chacun d'être sensible à l'art et d'aider quiconque à aller audelà de lui-même!
Dans mon pays, la perle, c'est le trésor par excellence.
Lorsqu'on la trouve, on vendrait tout ce qu'on a pour l'acquérir.
Ensuite, on ne touche pas à son intégrité, on ne la perce ni d'un côté, ni de l'autre.
On la monte en solitaire, sur une bague, comme l'on fait en d'autres lieux pour les diamants.
Et surtout, on ne donne de perles ni aux chiens, ni aux cochons.
CHASTETE:
"être chaste, c'est ne pas convoiter, ne pas vouloir posséder ou dominer"
CROIRE:
"être croyant n'est pas être crédule"
CHARITE:
c'est vouloir le bien de ceux qu'on aime, sans peur de se mettre dans la gêne,
c'est vouloir du bien à ceux qui nous cherchent du mal,
ce qui est toujours coûtant et coûteux, comme une vraie perle!
Mais, comme on dit :"aux innocents les mains pleines!"
Alors, le charitable a un trésor important où il peut puiser...sans réserve!
Toute violence finissant par broyer qui la génère, et charité bien ordonnée commençant par soi-même, se faire charité réclame qu'on stoppe la violence envers autrui d'abord, puis envers soi-même ensuite.
DIEU:
seuls les coeurs purs peuvent le contempler,
j'ai du chemin à faire!
Il est ma perle!
La Passante

----- COMMENT: DATE: 09/02/2005 14:53:12 Non! tu as raison ! pas crever les front des perles ! 2005-04-19 02:23:52 de M.Euh Bon, tu as pris de l'avance sur le calendrier ! Merci pour le message. Je répondrai plus longuement ! bises. Oui, très beau film, que je reverrais volontiers aujourd'hui à la lumière des mois qui ont suivi ;) 2005-04-19 16:55:38 de ennairam Un petit bonsoir apres la lecture de ces quelques phrases qui font un peu re-reflechir le rapport au monde :) 2005-04-20 01:14:38 de antilife
°°°000°°°

------- AUTHOR: T Sbh TITLE: Côté DATE: 04/23/2005 14:58:00

De l'autre côté de moi,
j'ai rendez-vous avec un Autre,
de l'autre côté de moi,
Que je ne connais pas,
Il est moi, il est Toi, il est Notre...
Dois-je crier son NOM ?
à ce TOUT-AUTRE ?
Celui qui partage le pain sans trahir ?
et que l'on reconnaît
au moment où
Il vient juste de partir...
Oh O. que de larmes dans ce pain, oui que de larmes...
Qui saura?
°°°000°°°

Je-CARMEN
J'aime être désirée,
je n'aime pas être possédée ou mise en cage
Je ne suis pas à vendre, ne suis pas à acheter
A consoler peut-être
de tout ce qui m'a blessé
alors certainement pas par d'autres violences
ou coup bas projetés!

----- COMMENT: DATE: 09/02/2005 15:15:46 Ô temps, suspends ton vol, et vous heures propices, suspendez votre cours... Ô mort, vieux capitaine, il est temps, levons l'ancre! partons... Je passais un dimanche comme les autres, le 17. La passante 2005-04-17 17h30 L'errance L’errance l’errance L’errance nous sauve et guide nos pas L’errance est clarté et le reste n’est que masque L’errance nous lie à tout ce qui est autre Elle accroche à nos rêves le visage des mers Et l’errance est attente Adonis (Chants de Mihyar le Damascène) ----- COMMENT: AUTHOR: la passante DATE: 09/02/2005 15:20:18 malgrè tout, les difficultés, les obstacles, les contre-temps, les distances, les horaires, les souffrances et les pleurs et les peurs comme celle qui me fait lever en pleine nuit! et trouver cette note de musique plantée dans le net! malgrè ma fierté, les aléats, les connections qui pètent, les doutes, les remords, les montres qui se figent, les heures qui filent à l'envers, l'envers des décors, l'en vert et contre tous, les gens qui disparaissent, les peines de chacun, les confidences, les nondits qui se contredisent, les ditsqui ne valent pas mieux, les contre-temps, les trahisons ou les fidélités, les photos qui se disolvent, ou qui brûlent avant que l'on comprenne ce qu'il y avait dessus, les prénoms qui n'en sont plus, les pseudos qui n'en sont pas, les miroirs aux alouettes, les gens qui n'en peuvent plus et ceux qui pètent lesplombs et ceux qui salissent les autres, et ceux qui sont de bonne volonté, et ceux qui ne savent pas quelle erreurs ils ont bien pu faire, et ceux qui multiplient les erreurs ou les ruptures à bon et mauvais escient, les voleurs de vie, les contrefacteurs d'articles, mon souvenir qui ne se souvient plus, les marques du passé et de reconnaissance, les balais de baleines ou de gâteaux au chocolat, non je ne sais pas ou plus, ne revois pas ou mal, ne comprend pas ou rien! n'ai jamais su... je ne reconnais plus aucune orchidée quelque soit ses racines, ni aucune harmonica ou aucun dragon, aucune fontaine, aucun papillon, aucun centre de photo, ça doit être le manque de tout, et pourtant! n'ai-je pas le ciel pour berceau, la voie lactée pour drap léger, les étoiles pour torches, le shophar pour corne d'abondance, les cascades pour douches, et le banc éternel qui protège du soleil, les cordes du ciel qui relient aux échelles de Jacob, les vases d'argile remplis d'étincelles, les Souffles expirés qui inspirent les grimperurs audacieux qui récoltent les grains d'or au bout des guirlandes, un desquatre Anciens qui veille, le fleuve de vie qui surgit, aux pieds du trône et qui emporte la danse universelle en tourbillons blancs vers l'unique papillon connu au monde et dans l'univers, collé au clavier automatique qui écrit sans qu'on lui parle et sans qu'il se relise ou se relie à quoi que ce soit! le verbe fait clavier!? J'ai envie de hurler ou de chanter et de danser, et ne peux pas, c'est la nuit, chacun dort sauf le chat et moi, le chat qui fait ses griffes sur la moquette, et qui n'a pas encore bouffé sa pâté! faut que je retourne au lit, faut que je dorme un peu, c'est trop dur de grandir brutalement, c'est trop dur d'être adulte alors qu'on ne sait pas encore exactement ce que ça signifie en vrai! c'est trop dur d'être toujours décallé pour tout! le bourgeon craque mal cette nuit, il craque tout court! voilà que j'ai envie de rire en observant ce bourgeon trop court pour craquer! merci ami pour ces quelques signes dans l'univers de la toile, merci, je dois arrêter, te mets un mail et vais me coucher, même si moi dors pas, serai en position allongée toujours autant décallée tes coms au-dessus, comme moi, ça va devenir une habitude! pas trop quand même j'espère! et puis, de quoi je me mèle, hein ;) bises douces amères douces 2005-04-22 04:29:49
°°°000°°°


-------- AUTHOR: T Sbh TITLE: hein? de niente! DATE: 04/25/2005 15:24:00
Mais pourquoi tant de Haine?
Pourquoi tant de hash?
Pourquoi tant dem hache in qui pourraient être dieu ou paS ?
Mais pas c'est face (ou pile!) dans le sabre
le sable  mou comme des squelettes vents
Geai trop de peigne pour ne pas pleut raie!
dans mes longs che (a) veut plus haïr ou "HAIR"
(let the sun shine in!)
ni lui, ni lui qui se prend pour Lui
et qui n'haie Q ne ma chie noeud à et crie! redé (ma) rêves
ou des comme
quoi d'ailleurs, hein? de niente!
Et pourtant, pourtant je n'
J'vous zé apporté des bonbons, non des fleurs coupées à la hache,
parsq les bonbons ça fait grossir et ça carrie les dents,
en plus c'est pas vraiment recommandé pour les diables éthiques!
et je n'ai même pas parlé de lie ou de lit ou de délicieux délits! la
Passante


°°°000°°°

-------- AUTHOR: T Sbh TITLE: Pour le moment... DATE: 06/03/2005 15:27:00
Les "unepassante" se multipliant dans la blogosphère...
...j'ai décidé de ne pas revenir sur ce blog pour le moment.
Le SILENCE est mon meilleur ami dans le cas présent.
Merci à tous ceux que j'ai connus et à plus tard.
La Passante
Bye!
Bon été!
A bientôt, un jour quelque part
Ailleurs, jamais!
Toujours, partout!
La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Salut de la fleur d'épine au chaud perdant! DATE: 09/09/2005 08:27:00
L'amer qui ma nous riz
Na jamé conu mon non!
On mape elle fleur Dpine
fleur 2 roze C mon non!
Bize
J'ai jamais cessé de penser à vous!
Euh,
hulabaloo,
Hdn!
Antilife,
Greentiger,
Ankoo,
le Phenix
et tous les autres...
Dominant ou Dominés
Soumis ou insoumis
Croyants ou païens
Bons ou mauvais en orthographe
Compas tissant ou maux coeur
Froid battant ou chaud perdant
Merle, pigeon, papillon
cyniques ou si doux
jamais aucun jour, pas une minute
si vous m'croyez pas tant pis, mais c'est la vérité vraie.
Je vous embrasse tous et chacun, et si ça vous interesse de le savoir, je ne vais pas trop mal!
J'espère que vous c'est pareil...
A plus
CT moi
La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Rien derrière l'étrave... DATE: 09/09/2005 14:41:00
Le bateau passé,
             l'océan se referme, gardant ses secrets.
C'est à peine si l'on peut supposer
              qu'il y ait eu et paquebot et passagers...

La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Comme DATE: 10/11/2005 10:29:00
Comme un Fleuve de Vie qui me traverse
Comme une source de Paix et de Joie
inépuisable
qui me fait jubiler
même en profond silence
comme une explosion
un jaillissement
d'amour
trop pauvre à s'exprimer par le verbe
ou le geste
comme un cri victorieux
repoussant les ténèbres
comme un chant
une danse pour s'élancer
aux cieux
comme un appel pressant
comme un brasier ardent
comme un jaillissement pour percer
les espaces et le temps
comme un soupir qu'on ne peut taire
tellement il est présent
là maintenant
cadeau, don
don de vie et de Vie
qui Vit en moi
et qui se donne à chaque instant
La Passante

COMMENT: AUTHOR: chaman DATE: 10/11/2005 10:51:02 Tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas. L'intérieur est comme l'extérieur. Je suis dans le monde et le monde est à l'intérieur de moi. jubilation silencieuse don de soi -----  Author: unepassante DATE: 10/11/2005 11:04:31 oui silencieuse mais vibrante et rayonnante plus forte qu'une parole qu'on oublie qui se fane avant que d'avoie été posée et comprise -----  DATE: 10/11/2005 11:10:28 la parole est souvent rupture ----- DATE: 10/11/2005 11:14:17 risque (comme naître ou traverser les grandes eaux...) ----- DATE: 10/11/2005 11:39:30 une des grandes questions pour moi est de donner forme. Le langage n'est pas forcément le moyen le plus approprié. le souffle nous traverse, s'incarne et prend forme. C'est pour moi la chose la plus difficile à maîtriser. Il n'y a probablement que le lâche-prise. -----DATE: 10/11/2005 11:50:32 oui le lâcher-prise! Lâche-prise, c'est bon! Lâche mental! je suis hyper cérébrale et hyper intuitive et spontannée, l'un n'empêche pas l'autre. La réflexion n'empêche jamais l'adoration ou l'abandon, sauf qu'on ne peut les pratiquer simultanément! Lâche-prise et flotte dans la Présence. Jette-toi dans la Présence. Donner forme à quoi? nos vacuités, nos savoirs dérisoires, nos enseignements? Bloup... Trois ronds dans l'eau Regarde les rides de l'eau, le son et les molécules qui se ...dé......pla............cent propagation et puis l'eau reprend "forme" c'est à dire une surface lisse et paisible -----  DATE: 10/11/2005 11:51:14 en apparence ----- DATE: 10/11/2005 12:01:39 me jetter dans la présence.oui mais je vais avoir besoin de ton aide ----- DATE: 10/12/2005 18:36:20 Ce Fleuve Chaman, ce Fleuve de Vie dont je ne peux taire le Nom, c'est Jésus Christ! La Présence, c'est LUI! Veux-tu te jeter dans cette Présence? Es-tu d'accord pour ce voyage? Réfléchis, réfléchis, ne t'engage pas à la légère, ce n'est pas un vulgaire expérience spirituelle, c'est la VIE! Veux-tu te jeter tête la première dans le Fleuve de Vie? Veux-tu t'abandonner à Lui? Veux-tu lui appartenir? Veux-tu ne faire qu'UN en LUi? Tu es libre Chaman LIBRE -----
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Jardin d'étoiles DATE: 10/12/2005 18:23:00
De l'autre côté de moi...
Il va venir
Et je l'attends
Il a les yeux
D'une rivière
Il ne compte jamais le temps
Quand
il met
tout
devant-derrière
Les étoiles
ont
un jardinier
Qui me dira

il demeure
Je l'attendrai
sous le figuier
Et nul ne sait
Le jour
ni
l'heure
J. Akepsimas
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Voyage DATE: 10/13/2005 18:47:00
-Tous ceux qui avaient échoué, avaient au moins essayé, et c'était de "bonne guerre"
-Et ceux qui réussirent?
-Ceux qui voulaient continuer le voyage? Ils s'adaptèrent en souplesse
-A quoi?
-Aux courbes de la rivière, au respect, à la pudeur, aux silences, au Coeur à Coeur, à la Présence, à la nature de la Source, à l'Abandon, à la Contemplation
-et les autres?
-Liberté, liberté chérie...partis ailleurs ou restés à quai...
Paix à eux, dans leur coeur, leur âme, leur esprit, et leur maison!
COMMENT: Author: chaman DATE: 10/14/2005 08:03:47 le voyage continue ----- Author: unepassante DATE: 10/14/2005 09:21:57 Alors GO! ----- DATE: 10/14/2005 12:49:10 largeur -----  DATE: 10/14/2005 12:56:48 saut dans l'inconnu ----- DATE: 10/14/2005 13:05:26 total saut -----DATE: 10/14/2005 13:06:22 à deux c'est plus rassurant ou moins que seul? ----- DATE: 10/14/2005 13:08:03 ouahhhooowwww -----DATE: 10/14/2005 13:10:32 je ne savais pas qu'on pouvait chatter sur un blog !! ----- DATE: 10/14/2005 13:11:48 mais si quielle idée préconçue? mais si! ----- DATE: 10/14/2005 13:14:23 Le plus grand obstacle est la peur ----- DATE: 10/14/2005 13:16:10 de quoi, de qui? -----  DATE: 10/14/2005 13:23:55 c'est bon te te parler ----- DATE: 10/14/2005 13:28:45 ah oui, c'est pas mauvais sûr!
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Sa que j'suis come j'suis, mais pas complètement, quoique DATE: 10/28/2005 06:29:00
(ne soyez pas prisonnier des images ou des clichés!)
qui suis je...
ou histoire de ne pas me connaître vraiment
mais mieux que rien...
-pseudo : une passante, celle qui passe sur terre, une habitante du cosmos qui se sait mortelle et charnelle, mais dont la maison est dans les Cieux
âge: moyen
taille: moyenne
poids: moyen
mensurations: moyennes
si l'on fait la "moyenne" cela donne à peu près une bonne moyenne au moins...
-Pays: Kabylie
-couleur de cheveux : brune naturelle avec des fils dorés, rappel d'un temps où j'étais blonde naturelle...et oui, je suis un peu spéciale!
-couleur des yeux : bleus...
-mes défauts : perfectionniste décontractée...et j'en ai jamais assez marre
-mes qualites : générosité...
-mes défauts: trop
-style de musique : improvisation chantée et instrumentale, style plutôt folk ou jazz
-films préférés : La montagne de Baya (film berbère)
-parfum de glace préféré : framboise
-boisson préférée : Cacolac (lait chocolaté)
-couleur préférée : pourpre et or, entre autres... et beaucoup d'autres
-chiffre aimé : 3 (trinitaire)
-le pire sentiment : l'indifférence
-le plus beau sentiment : la compassion
-si j'etais une fleur : une rose du Maroc ou un hibiscus
-si j'etais un animal : reine des abeilles, ou tigre
-si j'etais une chanson : L'amour est enfant de Bohème (Carmen)
-caractéristiques particulières : beaucoup trop
-ce qui m'effraye le plus : être réifiée par autrui
-la chose à laquelle je pense en me couchant : à avoir assez chaud et être suffisemment décontractée pour bien dormir, à caliner, à me remettre à l'Eternel
-un tic ou une manie : marcher nu-pieds, siffler où que je me trouve!
-un désir: être aimée et acceptée telle que je suis
-libre?  fidèle à mon unique amour!
libre de moi, libre enfant de Dieu!
-Pourquoi vouloir entretenir des relations sur le net? Pour communiquer, et aimer autrui
-sports préférés: diction et contradictions
reportages-foto, rando, danse et natation
La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Et si? DATE: 11/01/2005 07:30:00
Et si je n'étais rien de tout cela?
Seulement ta voisine de palier, la gardienne de l'immeuble, la caissière à Carrefour, celle à qui tu souris au moment de débourser, et dont tu sais qu'elle s'appelle Marine parce que c'est écrit sur son badge.
Une petite blonde aux yeux noisette, nerveuse, peu patiente, des aigus dans la voix qui t'arrachent les tripes aux heures où on n'a plus la patience, alors qu'il fait étouffant malgré la clim, et que l'on n'a pas le code de l'article 27, et qu'il faut appeler Ronald pour qu'il aille voir le prix de l'article à l'autre bout du magasin immense, et que la file s'allonge, et que c'est l'heure de fermeture, et que la dame derrière toi n'a que trois articles et se bouffe les sangs, d'un air visiblement hostile! Et que tu n'es que le quatrième de la file, et elle la cinquième!
Une qui connaît que sa cité, qui a jamais vu la mer, ni l'océan, ni la montagne, qui va pas aux concerts, qui déteste le théatre, qui sait à peine faire la différence entre une reproduction douteuse dans un mag féminin, et un tableau de maître derrière une vitrine protégée dans un prestigieux musée urbain. Et qui s'en contrefout, d'en faire un jour la différence .
Une qui croit au bonheur, mais l'a jamais qu'entre aperçu.
Une qui s'affale comme une souche après sa journée  d'univers obscur et quelconque  auquel elle est habituée, et dort deux heures d'affilée sur sa table après son café de 19 heures, de quoi récupérer avant d'ouvrir le PC de son frère, avant qu'il revienne en prendre possession après sa dérive quotidienne vers trois ou quatre heures du mat.
Une qui croit à moitié qu'elle rencontre vraiment les gens auxquels elle parle sur le net.
Une qui a peur de se réveiller un jour encore plus seule, plus flouée, plus misérable, plus désanchantée, plus petite, plus boulotte, plus insignifiante et dépossédée.
Une qui a tout misé sur un univers de rêves et
peut-être!
Et si j'étais un homme?
Et si?
La Passante

COMMENT: DATE: 01/04/2006 16:29:12 J'ai adoré ce texte. petite vision si reele d'un monde au conditonel, mais pourtant si reel... tu ecris bien, et j'aime ce que tu ecris. sqm
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: And WHY? DATE: 11/10/2005 06:56:00
Chercher des moyens lorsqu'on ne connaît point les causes?
Ca m'interroge quelque part!
Mais laissons celà!...
Pourquoi?
Comment?
Ces ptits riens qui font des grandes choses...
Ce Rien qui mène au TOUT...
Coule pluie, coule sur nos fronts...
pour laver nos blessures
La Passante

COMMENT: AUTHOR: une passante DATE: 11/09/2005 18:07:40 Coule, coule rivière, passe, passe le temps je pleure ma jeunesse nos rires d'enfants nos rêves fous nos babillages sans conséquences les mots qu'on enfile par plaisir et déraison comme perles sur colliers jusqu'à ce que l'une d'entre elle roule à terre, se perdant dans quelque trou ou fente alors la perle manquante peut devenir obsession! comme le mot manquant... comme celui qu'on aimait qui est parti sans jamais revenir ou du moins sans jamais revenir en tant que lui-même... comme le morceau de soi qu'on lui donna et qui est pour toujours absent jusqu'à -----
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Vacations DATE: 11/11/2005 06:50:00
neuf mois de blogs ici et ailleurs
de rencontres
d'amitiés
de découvertes
une espèce de vie "intra"
une véritable gestation...
un jour j'ai quitté mon pays
j'étais encore jeune
mais j'avais déjà emmagasiné
tellement de violence et d'horreurs
je n'ai pas dormi cette dernière nuit!
Il n'y avait plus rien dans la maison
que quelques tapis sur lesquels
nous étions allongés
dans l'espoir de prendre
un ultime repos avant de tout quitter.
Je n'ai pas fermé l'oeil de la nuit, je serrais contre moi mon sac bleu et blanc, dans lequel j'avais enfermé la seule poupée que je conservais avec quelques trésors: des berlons (grosses billes et agathes), un petit gadget de prestidigitation qui permettait de faire disparaître puis apparaître une boule, des mouchoirs brodés, un semainier en argent, une main de fatma en filigranne, mon agenda, mon porte-monnaie en cuir bleu, avec des centimes et des francs.
La lumière filtrait par les persiennes, je me suis assise sur une chaise pour attendre le petit jour.
Nous sommes partis à pied au petit matin chez mes grands-parents pour boire le café et manger les croissants, et leur dire au revoir! Je frissonnais, nous courrions presque.
Lorsque l'avion a décollé, je me suis collée au hublot pour voir ma ville une dernière fois, la cité blanche, la baie et le port, puis la Méditerranée, puis les nuages, le ciel et ses nuages!
C'est beau la terre vue du ciel, elle est d'abord marron, puis lorsqu'on s'approche on distingue les zones de végétation et les zones urbaines, c'est fascinant.
Pour moi c'était fascinant, mes parents se serraient l'un contre l'autre et disaient: "c'est fini, nous ne reviendrons jamais, c'est derrière nous, il ne faudra plus y penser! il faut tourner définitivement la page"
Je pleure toutes les larmes de mon corps cette nuit en écrivant celà! et je n'ai pas davantage envie de dormir qu'à l'époque!
Voilà le "pourquoi", la racine de mes insomnies depuis (non pas le "comment"!)
Je vous embrasse tous.
A ceux que j'aime, je laisse trois petites perles salées sur le bord de mes paupières.
Trois parce c'est mon chiffre préféré, salées comme les larmes qui roulent de mes yeux, comme l'eau de ma Mer-mère Méditerranée, perle comme ce à quoi je tiens le plus au monde!
La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: En DATE: 11/22/2005 11:58:00
passant
Parfois le temps passe vite
et parfois il se traîne...
Le temps n'est pas d'égale valeur pour chacun
Le temps n'a pas d'égal pour qui se veut "incarné"
La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Bis DATE: 11/30/2005 17:28:00
Rien derrière l'étrave...
 
Sentez-vous le vent du large?
Le bateau passé,
             l'océan se referme, gardant ses secrets.
C'est à peine si l'on peut supposer
              qu'il y ait eu et paquebot et passagers...
La Passante

COMMENT: AUTHOR: EMAIL: unepassanteDATE: 12/01/2005 12:15:22 Oui, partir... ----- DATE: 12/01/2005 12:36:33 le jour se lève sur la mer de la mobile transparence de l'eau une sensation de fraîcheur monte lentes, silencieuses, perceptibles à peine les vagues marchent vers la terre; les rochers noirs émergent de la clarté du flot ----- DATE: 12/01/2005 12:40:55 partir et puis mourir un peu à tout ce que l'on fut vertige de tout ce qui n'est pas encore de tous les possibles futurs porte close à tous les passés explorés ou effleurés à toutes les rencontres manquées à toutes les occasions perdues de frôler le sublime de pénétrer enfin quelque univers secret Tristesse des arrachements ivresse des nouveaux horizons ----- DATE: 12/01/2005 13:58:56 pleurerai-je le son de ta voix le toucher de tes doigts le mensonge de tes yeux ce doux frémissement à ton approche les désirs insensés qui te faisaient vibrer suis-je assez déchirée ai-je un seul brin de force là-bas le soleil rougeoie à l'horizon l'aube est nouvelle c'est la mer qui m'appelle adieu bras si doux adieu suaves fleurs adieu main que je cherche adieu bouche que j'appelle adieu sourires et désirs adieu mensonges et folies adieu songes et rêves adieu mirage d'amour de l'autre côté de la terre comme d'un miroir convexe d'autres bras se tendent pour m'appeler et m'accueillir je suis entre deux mondes passer de l'un à l'autre franchir ne pas revenir... ??? ----- DATE: 12/01/2005 14:00:12 Celle que j'étais celle que j'imagine celle que je serai au bout, au loin, si loin... -----  DATE: 12/01/2005 14:00:44 à l'autre bout de l'autre monde ----- COMMENT: AUTHOR: sqm DATE: 01/04/2006 16:37:29 merci chere passante de m'avoir orienté vers ces textes. Ils sont beaux, touchants, et resonnent en moi comme une chose qui m'atteindrait sans que je ne sache pourquoi. merci de m'avoir permi de te connaitre un peu mieu, de te connaitre tout court. A travers ces lignes on en apprend long sur toi. Seulement faut il lire entres ces lignes. Oui je sens le vent du large. vu la surface de voilure deployé par le voilier, ce vent devait etre fort et puissant. la photo est sublime. Grace a elle tu touche a deux de mes passions principales, la photo et la voile... merci pour tout !
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Eh? DATE: 09/01/2006 01:32:00
hais ce pair
et ce père
est-ce ce père?
haie se perd
S perd ?
espère...
                                          (Pour Toi)
                                          en passant
La Passante

°°°000°°°

-------- AUTHOR: T Sbh TITLE: Sans titre centré DATE: 12/28/2006 07:56:00

je sais quand ses mots sont pour moi
je sèque anse
sec
s
-
moi la fille du verbe
et de l'aisance
sens
s
-
ne pas se tromper
de
s
de
x
-
s'enrouler comme
et autour
O
-
SANS
ou
avec
-
mais
toujours
élégamment
-
danse
dense
dans
s
°0Ô0°
°0O0°°0O0°°0O0°          °0O0°°0O0°°0O0°
contresens
centré
sans trait

La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Merci à mon visiteur du 15 mars 07 DATE: 03/17/2007 13:41:00
Si tu passes, tu te reconnaîtras, je ne mettrai pas ton IP par discrétion et amitié
bon le 15 mars, tu as pensé à moi, BIEN

68 coms c'est gentil! MERCI!
ça fait plaisir de savoir qu'on n'est pas totalement oubliée...
@+
je pense à toi aussi, tout le temps, mais la vie est difficile et mon temps rétréci comme peau de chagrin
me fait chaud au coeur de savoir que tu penses à moi aussi
La Passante
°°°000°°°

AUTHOR: T Sbh TITLE: Je t'écris une lettre de mon nulle part DATE: 09/06/2007 00:52:00

Aujourd'hui l'ami

étrange journée

j'avais tant à faire, à ranger

et puis j'ai pu me retrouver devant un ordi avec des connections tout d'abord fuyantes, puis de plus en plus stables, alors j'ai pris ma liste de pseudos, d'identifiants et mots de passe

j'ai essayé de me promener dans un monde où je n'ai pas mis les pieds depuis quelques mois, sauf à chercher mes mails et répondre à quelques coms ici ou là, déposés sur mes espaces

Depuis le temps que je ne pouvais atteindre ma partie administrateur ici, j'ai tenté tout de même encore une fois, et oh! mais oui, ça a marché!

Il n'y avait plus d'habillage à ce pauvre lieu, et des dizaines de spams laissés sur les dernières notes.

J'ai essayé de supprimer ce qui n'est pas souhaitable, et de redonner un air aqueux à ce carnet, un air de bleu, un air de blues.


J'ai beaucoup grandi depuis que je ne suis passée ici!

Pour moi chaque année à présent compte pour presque 5 ou 7

en 2005, j'avais à peu près 16-18 ans dans ma tête, en 2006, nous allons dire autour de 20-22, et en 2007, il semble que j'aie atteint autour de 30 ans


j'ai parfois mal aux entournures de grandir si vite, de vieillir à ce point


dans quelques années, j'aurai donc rejoint mon âge civil?

je ne veux pas y penser!


cependant quelques rides au coin des yeux

quelque chose dans la texture de ma peau

me disent que je ne suis pas si jeune que j'en ai l'air!

Et toi l'ami?

que t'apprend la vie?


laisse-t-elle au coin de ton coeur des petits cristaux salés?

La Passante

°°°000°°°


J'ai vécu ICI, de février 05 à septembre 2007 de durs moments et de si drôles et émouvants également!

Je n'étais pas de la "famille", c'est, par hasard, une parente qui m'a parlé de cette plateforme parce qu'elle y mettait ses photos, pour échanger avec un copain de l'autre bout de la terre

un "intermittent", un qui travaille des mois d'affilé et puis qui s'arrête quelques mois avant de reprendre un autre job, ailleurs, sur un autre bateau, dans un autre avion, sur une autre compagnie.

J'ai voulu donc tester pour les publications de mon époux MAIS

il s'en est suivi une avalanche de bizzareries, drôleries, qui-procos

et malheureusement, je ne souhaitais pas être "sur le devant de la scène" en aucune manière, ayant beaucoup de raisons valables pour celà, CEPENDANT le destin (et peut-être quelques coups de pouce malicieux de certains) s'en est chargé autrement

il est des amitiés terriblement attachantes, incroyablement semées de fantaisies, de coups de foudre,

il y a eu beaucoup de "déclics" heureux, HEUREUX? en fin de compte, lorsqu'on "fait le bilan"

je n'oublie AUCUN de ce(ux) que j'ai rencontré, croisé, aimé ICI

je ne citerai aucun nom

peut-être un jour aurai-je le temps de rebloguer le début de ce blog tel qu'il fut, pour retracer la ligne qui dévia, le jour infortuné où nous nous aperçûmes mon époux et moi que mon pseudo avait déjà était utilisé et était depuis également repris par des personnes vivant des réalités bien différentes des nôtres,

affichant des journaux intimes (vrais ou fantasmés?) très éloignés de ce que je vivais, de mes combats, de nos quotidiens (clins d'oeils suréalistes et décalés? il n'importe)

alors, pour éviter auprès de ma famille ou de collègues des amalgames douteux,  je décidais de partir bien à regrêts, de changer et de fournisseur et de pseudo, ce n'était pas le premier exil de ma vie, mais il fut l'un des plus douloureux, sans mentir!


Mon NOM (et non pas mon pseudo), je ne l'ai dit et raconté qu'à l'un de ceux qui me tiennent le plus à coeur ici et où qu'il se trouve

cette personne est dans mon coeur à chaque heure du jour et de la nuit (que je lui écrive ou non, que je visite ses sites ou non)

c'est grâce à cette personne en particulier qu'en grande partie je me suis reprise en main (puisque la médecine pataugeait à mon égard) et que je suis devenue AUTRE tout en retrouvant les lambeaux de qui je fus

MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI MERCI

quand aux autres "unepassante" dont les blogs, les coms et les pubs fleurissent sur le net

nous leur souhaitons, mon époux et moi, le meilleur, le bonheur, la paix, la JOIE que nul ne peut ravir et l'AMOUR, le VRAI!


Je suis et reste la Passante et l'amie Sincère de qui m'aime vraiment et qui a oeuvré pour que tout en gardant mon regard très spécial, mon coeur d'enfant, je devienne la FEMME que j'étais sans auparavent la trouver!

                                              MOI


                       A TOI! quelque part dans la blogosphère


                                                     K

                                              °°°000°°°

                          And NOW ladies and gentlemen:


A ceux qui prenant mon pseudo pour mener leur propre vie et leurs nombreuses confidences sur la toile, ceux donc qui à leur su ou à leur insu, m'ont partout protégée par conséquent, et continuent par là même à le faire, MERCI infiniment (et si vous ne l'avez pas fait exprès, dommage, vous vous en consolerez, je pense! et ne saurez jamais quels fantasmes vous véhiculez auprès de ceux qui vous visitent et laissent des coms chez vous..................................................................)


Bises à ces anonymes...


unepassante RECONNAISSANTE


                                               °°°000°°°