Je viens de vivre deux mois très difficiles.

Plus difficiles que beaucoup d'autres mois, il s'est passé des choses incompréhensibles envers moi, autour de moi, et qui m'ont exténuées.

Il y a deux ou trois choses qui m'ont tenue, mais la chose principale, ce fut l'attente de cette pièce de thalassothérapie, aboutissement de tous les travaux effectués par Djam, et de l'équipement de cette salle à présent réalisée , en service depuis une semaine maintenant.

La seconde chose qui m'ait tenue, c'est l'amour de Djam en fait, cette patience envers moi, son acharnement à tout bien exécuter, son travail incessant pour que tout soit prêt au jour dit! Au mépris de son repos, de ses loisirs habituels.

La troisième, c'est l'affection et l'accompagnement discret de certaines personnes sur les plateformes de blogs où je commente et parfois poste, hélas de moins en moins souvent! l'affection véritable, non calculée ou calculatrice... il y aurait beaucoup à dire là-dessus en général sur le net!

La quatrième enfin, c'est l'amitié et le respect d'une personne que je connais pas, mais dont je visite le site fidèlement depuis plusieurs années.

En toute amitié, surtout virtuelle, il y a de la difficulté, j'ai vu se dissoudre les amitiés les plus fidèles et tenaces en un rien de temps, et sans explication, des "pseudos" disparaître définitivement de ma vie, sans explication. Lorsque je pensais avoir retrouvé celle ou ceux qui me tenaient à coeur, ce fut le silence, la disparition, le déni. Aurais-je donc acquis un fameux don pour me gourer! Mon tempérament de chasseur et de limier me trahit, et se retourne contre moi, étrange en vérité!

En fait j'avoue être très lasse de ces "courses-poursuites" même pas avec des voitures américaines en pleine ville, sous sirènes de voitures de police, avec virage à 180 degrés dans les grandes artères!

Je suis certes une "Plaisantine", au parler franc et cru, à la répartie vive, alerte, bien torchée et incisive, oui en effet, mais sans plus.
Je suis aussi une amie et une épouse fidèle, et tant qu'on ne me trahit pas d'une manière ou d'une autre, qu'on ne me fait pas violence, qu'on ne cherche pas à me soupçonner de sulfureuses perversités que je n'ai absolument pas, je peux être une délicieuse compagne de blog et de plateforme. Dans le cas contraire, il ne faut pas trop me chatouiller les narines!

Je tiens à mon honneur et à ma réputation, ma vraie réputation, celle qui m'honore et me rend convenablement justice.
Je n'aime pas être réifiée, marchandise de rêves ou de cauchemars.
Aller vers l'autre ne signifie pas devenir l'autre, ou faire en sorte que l'autre devienne soi.

Je n'aime pas non plus servir d'arbitre et/ou de confidente entre plusieurs personnes dans des affaires qui ne me concernent en rien mais qui ne peuvent que servir de tests pour savoir jusqu'où va la loyauté ou l'hypocrisie humaine.

Je pense avoir donné (en matière de tests par exemple) pour au moins une dizaine d'années.
Merci de le prendre en considération pour toute expérience de relation présente comme future.
Et honneur à mes véritables et patients amis où qu'ils soient.

KNTHMH 4 décembre 08